dubegaiementdansmaclasse

Site destiné aux enseignants

Quelle(s) prise(s) en charge ? 5 janvier 2013

Le spécialiste du bégaiement est l’orthophoniste ; il peut proposer, entre autres, les approches suivantes. Une approche est rarement utilisée seule, la plupart du temps, les deux types d’approches, directes et indirectes, sont proposées en parallèle.

Les approches directes :

  • La thérapie dite « classique » : Des séances sont proposées à intervalle régulier, avec la présence, ou non pour les plus de 6 ans, d’un parent. Le jeu à usage thérapeutique, les échanges de regard entre les différents protagonistes… seront utilisés et permettront de favoriser un moment d’attention centré sur l’enfant lui-même. C’est également l’occasion d’aider les parents à savoir réagir au bégaiement de leur enfant dans la réalité d’un échange. Des exercices basés sur la fluence de l’enfant sont aussi proposés.
  • La thérapie comportementale et cognitive : Pouvoir analyser les habitudes inadaptées chez l’enfant et les remplacer par des comportements plus appropriés. Pour les plus grands.
  • La méthode Lidcombe : Il s’agit d’un modèle alternatif d’accompagnement parental, qui s’intéresse principalement à la rééducation des enfants d’âge préscolaire. Il se présente sous la forme d’un temps de jeu privilégié quotidien avec l’enfant et un seul parent, qui feront régulièrement un point avec l’orthophoniste. C’est un modèle beaucoup plus axé sur la parole en elle-même, s’appuyant sur un renforcement positif et assez systématique de la parole non bégayée.

 

 

Les approches indirectes :

  • La guidance parentale : Il s’agit de conseils adressés aux parents de l’enfant qui bégaie, afin de modifier de façon plus ou moins importante leur comportement au quotidien, dans le but de diminuer les pressions éducatives et sociales, et de mettre l’accent sur la communication. Elle est adressée et proposée pour les enfants de moins de 6 ans.
  • Changer l’environnement, modifier le comportement : Discuter avec l’entourage de l’enfant : frères, sœurs, nounou, grands-parents… afin que tout le monde aille dans le même sens et que cela soit le plus cohérent possible pour l’enfant.
  • Discussion avec l’enseignant sur l’aide à apporter suivant les difficultés de l’enfant.

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s