dubegaiementdansmaclasse

Site destiné aux enseignants

Faut-il parler du bégaiement à la classe? 5 janvier 2013

 

 

  • Ce sujet est à aborder avec l’enfant concerné car il a certainement son propre avis sur la question. Il est également conseillé de savoir ce qu’en pensent ses parents et son orthophoniste.

 

  • Certains enfants ne veulent pas que le sujet soit abordé devant toute la classe, et ceci est à respecter.

 

  • On peut conseiller à l’enfant de faire, s’il le souhaite et uniquement s’il le souhaite, un exposé à la classe sur le bégaiement, afin que cela soit à lui d’expliquer à ses camarades ce qu’est le bégaiement et comment il vit son trouble. Cet exposé peut traiter des généralités sur le bégaiement, des personnes célèbres qui bégaient, quelles réactions sont appropriées ou non,…
Publicités
 

3 Responses to “Faut-il parler du bégaiement à la classe?”

  1. Nadia Says:

    Je trouve cette idée d’exposé un peu surréaliste lorsqu’on parle d’un bègue. Etant une ex-bègue, j’imagine mal un enfant qui bégaie donner un exposé en classe, tellement c’est gênant. N’en parlons même pas des bègues moteurs qui souffrent de blocages graves !!! cela dit, je salue votre initiative, et vous souhaite bonne continuation.

    • Anne-Sophie Says:

      Moi j`ai fait un exposé sur le bégaiement bien qu`étant bègue. Cela était un très grand succès et tous savent maintenant ce que le bégaiement est vraiment.
      Pour info, cet exposé a duré 50 min et je suis content de l`avoir fait 🙂

  2. Allovon Says:

    Mon fils Arthur, bègue, a également presenté ce qu’est le bégaiement à toute sa classe de CE2, en présence de son orthophoniste, sous forme d’exposé. Ça a été extrêmement positif, il était très fier de l’avoir fait et ses camarades ont mieux compris sa problématique.
    J’en profite pour rassurer les parents de jeunes enfants bègues, en disant que ce n’est pas parce qu’un enfant beguait qu’il souffre forcément. Mon fils a 11 ans maintenant, ca fait 7 ans qu’il voit une orthophoniste chaque semaine, et il vit très bien son bégaiement. Il participe énormément en classe, se fiche du regard des autres, il est plutôt bien dans sa tête. J’ai compris récemment qu’Arthur serait probablement bègue toute sa vie, et ce fut plus difficile à accepter pour moi que pour lui qui est né avec.
    Merci pour ce blog qui sera certainement d’une grande utilité pour les enseignants qu’ont parfois démuni.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s